FR
DE
L’actualité suisse des Smart Numbers
et des solutions IVR

Smartphone Blog

29.11.2017

Baisse de la TVA en suisse

Le 24 septembre dernier, le peuple Suisse a tranché : il n’y aura pas de projet « Prévoyance vieillesse 2020 » ! De ce fait, le taux de TVA passera de 8% à 7,7% au 1er janvier 2018 !!!

Eh oui ! Ce n’est pas un canular, le taux de la taxe sur la valeur ajoutée en Suisse va bien diminuer de 0.3% au premier jour de l’année 2018, clouant le bec à tous ceux qui pensent que les taxes ne font qu’augmenter perpétuellement.

Mais pourquoi cette baisse ? Parce que la population Suisse a rejeté le projet de Prévoyance vieillesse 2020, que nous pouvons aussi appeler « réforme des retraites ». Très bien, mais quel est le lien entre la TVA et le projet de prévoyance retraite ?

Pour comprendre, il faut revenir quelques années en arrière, en janvier 2011, où le taux de TVA était passé de 7.6% à 8% de façon temporaire afin d’assainir l’assurance-invalidité (AI). Le projet « Prévoyance vieillesse 2020 » avait pour objectif de prolonger cette réforme (l’AVS aurait alors pris le relais de l’AI).

Puisque c’est le « non » qui est sorti vainqueur de la votation du 24 septembre 2017, la TVA revient donc à la case départ. Mais pourquoi un retour à 7.7% et non 7.6% ?

Parce qu’entre temps, en 2014, a été voté la cessation de 0.1 point de la TVA à un nouveau fond de financement ferroviaire et ce, à partir du 1er janvier 2018. Ce 0.1 point de TVA représentera environ CHF 300 millions par an.

C’est une grande nouveauté que nous allons vivre au 1er janvier prochain ! En effet, ce sera la première fois depuis 1995, date d’introduction de la TVA en Suisse, que son taux va diminuer et non augmenter de façon permanente.

Pour les domaines d’activité bénéficiant d’un taux de TVA aménagé, comme par exemple les activités d’hébergement, le taux passera de 3.8% à 3.7%. Pour ce qui est des biens dits « de première nécessité », le taux reste inchangé à 2.5%.

Une dernière question reste suspendue à toutes les lèvres : qui va bénéficier de cette baisse de la taxe sur la valeur ajoutée ??

Les premiers gagnants sont les consommateurs. Ils devraient voir leur pouvoir d’achat augmenter de 0.3% en 2018, mais à condition que les sociétés baissent bien les prix de vente (prix TTC) et n’en profitent pas pour augmenter leur marge…

Même en respectant les consommateurs, les entreprises sont elles aussi gagnantes dans cette réforme mais, pourtant, cette baisse de la TVA représente aussi pour elles un coût non négligeable puisqu’elles vont devoir réadapter tout leur système de gestion et de facturation : documents, système informatique, comptabilité, etc.
Une perte estimée entre CHF 150 et 200 millions à l’ensemble de l’économie, selon l’Administration fédérale des contributions (AFC). L’estimation est de CHF 300 millions pour l’USAM (Union suisse des arts et métiers).
Des chiffres à prendre avec des pincettes car les deux organismes restent très flous lorsqu’il s’agit d’expliquer ces montants…
Attention donc à ne pas trouver une excuse toute faite pour ne pas diminuer les prix.

Et SmartPhone dans tout ça ? SmartPhone est un opérateur entièrement dédié au marché des numéros business comme les numéros gratuits 0800, les numéros à coût partagé 0840 – 0842 – 0844- 0848 et les numéros payants 0900 – 0901 – 0906. Une grande partie de son marché se situe du côté des Premium Rate Numbers 0900 – 0901 – 0906. Pour cette clientèle des numéros surtaxés, SmartPhone collecte les montants des appels surtaxés puis reverse cet argent aux détenteurs des numéros. Grace à cette baisse du taux de TVA en Suisse, nous avons eu l’honneur d’annoncer à nos clients que leurs reversements vont augmenter de 0.3% et ce, sans rien faire …

SmartPhone joue donc le jeu de la transparence et répercute bien cette baisse de taxe au bénéfice de ses clients.