Oct 3, 2014 News

Bien que les services de Premium Rate Numbers soient utilisés dans le monde entier, la législation quant à la fixation du temps des communications varie d’un pays à l’autre. Comparons donc les pratiques suisses à celles de nos voisins européens.

Divergence des temps des communications

En France ou en Belgique, les organismes liés aux télécommunications ont défini des règles basées sur la durée maximale d’une communication à destination d’un numéro à valeur ajoutée. Les appels sont donc coupés au bout d’un certain nombre de minutes. Le but étant de protéger le consommateur afin que ce dernier ne perde pas le contrôle de sa consommation. Cette coupure survient donc au bout de 10 minutes en Belgique et 30 minutes en France, quel que soit le tarif appliqué.

En Suisse, l’OFCOM a mis en place une législation basée sur la valeur en franc suisse dépensée. Bien plus souple que celui de ses voisins européens, l’OFCOM a fixé à Fr. 400.- le montant maximum autorisé pour une seule communication, encore une fois, quel que soit le tarif appliqué à la minute. Le temps de communication va donc fortement varier en fonction du tarif facturé à la minute. Par exemple, une communication au tarif de Fr. 2.50/min. pourra durer jusqu’à 160 minutes (soit 2h40).

Par sa différence de législation, on remarque que le marché Suisse est moins bridé et donc bien plus rentable que les marchés des pays voisins, en particulier la France et la Belgique.

Chez SmartPhone, nous avons fait le choix de fixer le seuil du montant de la communication à Fr. 395.- afin de respecter une marge de sécurité. Dans l’exemple précédent, l’appel ne sera coupé que 2 minutes avant (soit au bout de 2h38 de communication).

Divergence des temps des communications

A VTX TELECOM COMPANY
©2019 SmartPhone SA Tous droits réservés | Protection des données | CGV